site internet

Après les images libres de droit - la musique !

Découvrez Dan O'Connor !

Danoheadshot

Ce musicien plein de talent compose des musiques libres de droit à des prix vraiement accessibles ! Achetez ses créations pour vos films, jeux vidéos, ou tout autre média numérique. Optez pour une musique originale qui fera la différence !

Commandez votre projet et obtenez un travail de qualité avec une souplesse de royalty vraiment gérée : Une liberté créative totale, vous pouvez utiliser le son sur tous les supports, le modifier, le copier de manière illimitée !

Un exemple de vidéo visible sur Youtube qui utilise une composition de Dan O'Connor :

Plus d'information : http://danosongs.com

Le Déchirage selon Debra Amerson

Découvrez Debra Amerson

Cette artiste visuelle américaine est spécialisée dans le design et l'art décoratif, elle nous présente sa technique appelée "Déchirage". Cette as de la récupération a récemment dégotté des portes en chênes massif et plusieurs portes de placards qui vont servir de support à ses canevas et collages.

Debra Amerson parcourt le monde entier et capture des milliers de photos qu'elle utilise dans un second temps pour créer graphismes et illustrations. Ces travaux deviennent une part majeure de son expression artistique unique qui est "la peinture avec du papier". En déchirant l'image en petits morceaux, l'artiste les transforme entièrement en une nouvelle oeuvre d'art visuel. Cette technique lui permet d'obtenir un rendu tout à fait différent du dessin originel. L'oeuvre donne une dimension nouvelle et dynamique, très loin de la 2D du support de base.

Debraamersondechiragetornprintsassemblagedebraamerson

L'aspect pictural, la texture organique et l'univers graphique ressortent de ces créations originales. Le processus commence avec du papier déchiré au hasard, on détruit une oeuvre pour en recréer une autre : le caractère aléatoire et destructurant de cette expression artistique est particulièrement interessant. On assiste à une destructuration partielle de l'art puis à sa renaissance. Afin de figer l'oeuvre, Debra Amerson applique généreusement de la colle liquide, sous et sur le papier ce qui "aveugle" la vision finale de son oeuvre et laisse la surprise intacte du rendu à l'auteur.

Debraamersondechirageprocessphotodeepergreenliving

Après avoir tapissé les portes de ses canevas, Débra ajoute une couche d'UV fixateur et protecteur pour préserver les couleurs à long terme. La couleur vive ressort et permet de réaliser des panneaux décoratifs originaux et magnifiques. L'art et le design se mèlent parfaitement dans ces oeuvre parfaitement imparfaites pleines de créativité et de passion.

Plus d'info sur : www.deepergreenliving. com

Ooooh lala artworkszazzleheader

I'm so IKI...

La thérapie du bonheur selon "The Happy Factory"

Moinebouddhabuddhaikirouge

Découvrez le "IKI" cette petite statue à l'allure sympathique qui donnera à votre intérieur une touche fun et moderne, mais elle dégagera également son pouvoir anti-morosité !

Cet objet aux couleurs chatoyantes a l'apparence d'un moine tibétain au sourire communicatif appelé le IKI.

• C’est quoi IKI ? •

Si ses formes généreuses suscitent une irresistible envie de l'adopter, son nom ne vous évoque peut-être rien. Pourtant, Iki n'est pas seulement un objet mais un adjectif fréquemment utilisé dans les médias de son Japon natal. The Happy Factory s'est inspiré de ce terme nippon et lui a donné une définition occidentale : 

" Iki : notion d’esthétique japonaise assez complexe définissant unesophistication naturelle… Dans le Japon moderne, le terme iki restecouramment employé dans les conversations ou les médias. Ce terme,dans sa notion occidentale peut se rapprocher de cool ou classe dontil se distingue toutefois."

• Je veux mon IKI ! •

Commandez dès à présent sur le site the-happy-factory.com, vous pourrez choisir vore Iki parmi 3 formats : 25, 45 ou 150 cm et 11 couleurs vives et modernes : Rose fluo, rose, violet, mauve, bleu ciel, bleu indigo, turquoise, vert, jaune orange et rouge.

Ikicollection20142015

Lien : http://the-happy-factory.com/

Les exercices de créations

Beaucoup d'entre vous n'ont pas encore déposé leur book, afin de vous aider à le développer nous avons mis en place les "Exercices de Créations" disponibles depuis votre Espace Créa.

C'est encore un autre concept : 

Brainstofactory met à votre disposition l'occasion de faire-part de votre talent ! Régulièrement, nous vous proposerons des exercices de créations de logos qui viendront s'ajouter aux créations de votre book mais aussi dans la galerie de logos visible sur le site.

Ces exercices sont fictifs, il n'y a pas de client final, ceci dans le but de montrer vos capacités à d'éventuels prospects. Nous vous garantissons que ces créations resteront vos propriétés, qu'un copyright sera apposé et quelles ne seront jamais utilisées ni revendues,  elles ne vous seront donc pas rémunérées.

Pas de gagnant ni de perdant, toutes les propositions seront affichées (dans la limite où elles répondent correctement au brief).

Création de Brainstofactory

5,4,3,2,1,0....

Lancement de Brainstofactory !

Aujourd'hui s'ouvre une nouvelle page pour les arts graphiques, un compromis entre l'appel d'offre et le concours !

Soyez les premiers créatifs à vous inscrire et aidez-nous à améliorer et embellir le concept Brainstofactory !!

Brainsto = pour brainstorming

Factory = l'usine en anglais, comprenez "la fabrique à pensées".

Quel est le concept ? un xnième site de création de logo ? Quand l'exploitation des talents finira-t-elle ???

Pas du tout !

notre idée est la suivante : mettre en contact les créatifs avec les professionnels qui souhaitent créer leur logo pour promouvoir leur activité. Jusque là, rien de bien nouveau. Sauf que, les tarifs sont déjà fixés par notre site, donc le client ne fait pas de demande de devis à chaque créa, il le sélectionne d'après son book mis en ligne.

Quel est l'intérêt ?

Ce qui différencie Brainstofactory d'un site d'annuaire de graphistes freelance ou d'un site de mise en concurrence sous forme de concours, c'est que chaque commande ne sera visible que par les graphistes préalablement sélectionnés. C'est-à-dire, qu'à partir du moment où vous êtes choisis pour une demande de logo, vous êtes sûr d'être rémunéré !

Comment ça marche ?

Inscrivez-vous gratuitement, proposez votre travail (ça n'engage à rien), puis soyez averti lorsqu'une commande de logo se présente. Si vous recevez une alerte, c'est que vous avez été sélectionné, à partir de là interdit de renégocier le tarif avec le client !

Libre à vous d'accepter ou de refuser, la demande sera alors transmise à quelqu'un d'autre.

Si vous acceptez la commande, lisez consciencieusement le brief déposé par le client, n'hésitez pas à lui poser des questions, une zone de commentaires est disponible sur la page de la commande.

Ensuite, envoyez votre proposition - un script déposant un copyright sera apposé - il y aura autant de propositions que proposé dans l'offre tarifaire, pas plus, pas moins, donc travaillez bien votre concept.

Si vous doutez de la clarté du brief et que vous souhaitez tout de même proposer plusieurs choses, 2 options s'offrent à vous : soit vous profitez de la zone de commentaires pour envoyer des prévisualisations, au risque d'être plaggié par les autres graphistes sélectionnés, soit vous pouvez proposer 1 ou 2 déclinaisons possibles sur le fichier envoyé. Ceci à titre gracieux, car ce ne sera comptabilisé que pour 1 seule proposition soumise (bonjour l'usine à gaz sinon pour la facturation !).

Le client choisit le concept qu'il préfère (pas de notation), et continue la commande avec le graphiste qui l'a crée. Les autres n'auront plus accès à la commande mais seront dédommagés pour le temps passé sur leur premier logo soumis. Le graphiste choisi corrige au besoin le logo, l'envoie en haute définition avec son fichier natif, il reçoie son paiement et la cession des droits patrimoniaux.

Donc tout le monde est payé (et tout le monde se doit d'être déclaré) !

Et si ça marche, combien serait-on payés ? 

Le calcul du prix a été pensé selon plusieurs critères :

1/ respecter la formule : coût d'un logo = (tarif horaire x nb d'heures) + cession de droits.

2/ rester tout de même compétitif vis à vis des sites qui proposent 150 logos par commande (avec un seul & unique graphiste qui sera rémunéré).

Aïe aïe, dur dur, de lutter contre de la main d'oeuvre gratuite !

Une seule solution : c'est limiter le nombre de propositions en augmentant la QUALITÉ !

C'est là que nous avons besoin de votre savoir-faire et de l'amour porté à votre métier. Car en effet, nous devons rivaliser avec 150 propositions gratuites pour une somme dérisoire contre 3, 4 ou 5 concepts pour le même tarif (mais mieux redistribué :) ).

Je vous laisse prendre connaissances des tarifs & des reversions qui sont clairement affichés dans "Espace Créa" et voir si cela vous convient, sinon merci pour votre attention.

Graphiquement vôtre,

×